Vault of movie reels / movies Tributes
< Welcome into the Vault >

Movies fans Blog
Vault of movie reels / movies Tributes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de ...
Voir le deal
49.99 €

1932 - l'adieu aux armes

2 participants
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

1932 - l'adieu aux armes Empty 1932 - l'adieu aux armes

Message par maxi 10.11.19 15:49

A FAREWELL TO ARMS
1932 - l'adieu aux armes Fta_po10
USA - Franck Borzage - 1h30 - N&B
la fiche Wiki
IMDB Rating: 6,5

Distribution:
Helen Hayes: Catherine Barkley
Gary Cooper: Lieut Frederic Henry
Adolphe Menjou: Major Rinaldi
Mary Philips: Helen Ferguson
Jack La Rue: Prêtre
Blanche Friderici: Infirmière en chef
Synopsis
La première guerre mondiale en Italie, un ambulancier américain rencontre une infirmière anglaise, c'est le coup de foudre, mais la guerre va les séparer,...






C'est le 8e film parlant et F.B. est désormais un réalisateur célèbre, oscarisé 2x, en 1927 pour "7th heaven" et en 1932 pour "Bad Girl", donc une fois en muet et une fois en parlant, et avec "A Farewell to Arms" il sera nominé 4x et le film aura 2 Oscars (photo et son).Bref il a 38 ans et il est disons dans une certaine maturité. Il décide d'adapter le roman partiellement autobiographique d'Hemingway sorti en 1929 qui remporte un énorme succès, roman considéré comme un des plus grand de la littérature anglophone, après j'ignore si l'idée est de lui ou de la Paramount.

Et puis n'oublions pas qu'il déteste la guerre, chaque fois il saisit l'occasion de la ridiculiser, or ce roman tombe à pic pour un Dr Jivago avant l'heure, l'Amour contre la Guerre. Et puis les parents de F.B. sont italien et Suisse, alors forcément cette histoire semble écrite pour lui. Bien qu'au cœur d'une grande bataille, le film se concentre sur le quatuor des 2 paires d'amis, la guerre ne servant que de décor et bien sûr de clé du drame. Donc hormis une phase vers la fin, on ne voit pas de bataille du tout. F.B. n'est pas intéressé par sa représentation, encore moins par sa glorification patriotique, non il n'explore que les malheurs qu'elle cause.

1932 - l'adieu aux armes Fb_210

Cette fois plus de duo Gaynor-Farrell, mais un Gary Cooper, déjà vedette, qu'il redirigera en 1936 dans "Desire". Il est accompagné par Helen Hayes, actrice plutôt de théâtre, fraichement oscarisée en 1931, elle est donc bien dans la lumière.

1932 - l'adieu aux armes Farewe10

Le quatuor est complété par Adolphe Menjou, très célèbre et Mary Philips. Il est important de comprendre ce quatuor, en effet c'est la guerre, beaucoup d'hommes meurent ou disparaissent, du coup les liaisons sentimentales sont quasiment impossibles. Du coup c'est l'amitié qui est là, au quotidien et dans la durée. Ainsi Rinaldi (Menjou) retrouve Frédéric, son meilleur ami, idem pour Catherine et Ferguson, compagnes de chambrée et infirmières sur le pont toute la journée. Bref on a 2 couples d'amis solides, au mode de vie adapté à la guerre, qui vont voler en éclat après la rencontre de Catherine & Frédéric. Ce schéma n'est pas sans rappeler un pièce cornélienne, oui ce film tient plus de la tragédie grecque que du cinéma, mais en fait n'est ce pas une règle universelle, intemporelle ? un amour impossible, de la jalousie, de la rancœur, de la trahison, de la haine, etc... On est tenté de dire que ce quatuor c'est un peu l'Amitié contre l'Amour, Rinaldi et Ferguson se retrouvant violemment largués par leurs amis, qui n'a pas connu ça ?

Sans trop spoiler, on a 2 soldats, 2 amis,  qui ne loupent pas une occasion de boire et d'aller "voir les filles" ne sachant pas si demain ils seront morts. Et 2 infirmières, très occupées à réparer des hommes brisés et très surveillées par un puritanisme de règle en 1930, pas d'aventures hors mariage de toute façon hein !

L'Amour fou, c'est ça ce film, oui pour les autres, ces 2 là sont fous, d'où pour leurs amis un comportement initialement inquiet et protecteur, c'est vrai que quand les gens sont dans cet état, ils sont méconnaissables, basculent dans un autre monde où plus rien n'existe hormis leur fusion, ni les amis, ni le devoir, ni la guerre, encore moins la nation et même sa propre vie, c'est un typhon émotionnel.

1932 - l'adieu aux armes I_m_an11
"I'm american, I'm an architect"

Spoiler:


Je trouve le film assez inégal, la mise en place est assez banale et surtout j'ai trouvé la rencontre un peu artificielle, cette infirmière courtisée par Rinaldi qui succombe en 3 minutes aux avances de son ami, et ce dernier qui n'a pas une seule seconde de gêne justement vis à vis de Rinaldi qui la courtisait. Bref ce coup de foudre n'est guère crédible, à moins que ça existe, les guerres regorgent d'histoires de rencontres de ce type, les gens sont tellement en souffrance, en manque d'affection, ils n'ont pas le temps, mais tomber amoureux d'un gars ivre qui pendant un bombardement,  dans la panique de l'abri, vous met une chaussure au pied, c'est original mais pas trop réaliste, à moins que le coté cocasse ait chassé la peur de Catherine. Mais bon admettons que la guerre fragilise à ce point les nerfs des gens, nos générations préservées de la guerre ne peuvent p-e pas le comprendre.

Par contre on comprendra parfaitement que Rinaldi et Ferguson aient été blessés par cette soirée, les amoureux vont payer très cher cette double blessure, ces 2 là se sentent abandonnés violemment et souffrent, si Ferguson sera peu influente, elle déteste Frédéric qui d'après elle fait souffrir Catherine, il faut comprendre que c'est elle qui souffre, Rinaldi souffre moins mais est dans la rancœur, il cherche à retrouver son pote de virée, il fera tout pour les séparer, ils en viendront même aux mains.

Heureusement la blessure au front fut en fait providentielle, expédiée à Milan par Rinaldi, Catherine le retrouve donc à l'hôpital, blessure qui les réunira pdt plusieurs mois, période où la chambre d'hôpital deviendra un nid d'amoureux. Très belle scène du mariage avec ce père las de la guerre et de ses interdits, leurs premiers et derniers instants de bonheur intense.

Renvoyé au front, il va y avoir la trahison de Rinaldi avec sa lamentable censure du courrier. C'est très ambigu, pense t il vraiment protéger son ami ? En tout cas l'effet en sera dévastateur pour les 2 , le premier désertera et rejoindra Milan à pied, dans une phase spectaculaire anti-guerre avec explosions, exode, attaques aériennes, sur fond de champ de croix, même arrêté il s’échappera en plongeant dans la rivière en plein hiver... De son coté, se croyant abandonnée, Catherine décline dans l'attente de nouvelles qui ne viennent pas, et quand ses propres lettres reviennent, elle craque, elle en perdra son bébé et en mourra. Un Amour fou qui aura fait 2 morts et presque 3. Comme quoi la passion c'est certes magnifique mais le bilan est terrible...


maxi
maxi

Masculin Messages : 269
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

1932 - l'adieu aux armes Empty Re: 1932 - l'adieu aux armes

Message par Delnis 11.11.19 9:05

En ce 11 Novembre, un film des années 30 qui justement en démontre déjà la totale barbarie et surtout l'absurdité, surtout qu'en 1932 on est à qqs mois de la suivante,...
Delnis
Delnis

Masculin Messages : 318

https://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum