Vault of movie reels / movies Tributes
< Welcome into the Vault >

Movies fans Blog
Vault of movie reels / movies Tributes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

1931 - City Lights

Aller en bas

1931 - City Lights Empty 1931 - City Lights

Message par Delnis 15.10.19 19:53

CITY LIGHTS
(VF: les lumières de la ville)

1931 - City Lights Les_lu10

UK - Charles Chaplin 1931 - 1h27
WIKI



Cast:

Charles Chaplin: The Tramp
Virginia Cherrill: The Blind girl
Florence Lee: Grand-mother
Harry Myers: Rich man
Allan Garcia: The buttler
Start

In the midst of an economic crisis, a tramp meets a young blind florist.

En pleine crise économique, un clochard rencontre une jeune fleuriste aveugle.







Production, Scenario, music, editing, realization and main role, ... by Charles Chaplin. all that alone it's impressive !!! There is no question of talent or any professionalism, it's just genius, because if someone else trying to do everything it would probably be disastrous, while there, it's magnificent and it's really standout; I think it's totally unique in the history of cinema.

Production, Scenario, musique, montage, réalisation et role pincipal,... de Charles Chaplin. rien que ça c'est impressionnant !!!  Là il n'est pas question de talent ou d'un quelconque professionnalisme, c'est juste du génie, car si qqu'un d'autre s'essayer à tout faire ça serait probablement désastreux, alors que là, c'est magnifique et il est vraiment hors concours; c'est je pense totalement unique dans l'histoire du cinéma.






my opinion:
Chaplin created this character of "The Tramp", this happy vagabond and always very classy, because all these films talk about that, the poor, their dignity and their moral values. The wealthy people are nicely cut in pieces, combining all the faults and sins. We are of course in a film, so in the Manichaeism and the simplification. But if this generalization: "the poor are good, the rich are bad" is of course absurd, the class struggle is however indeed the sad reality and in 2019 we have not yet find a way to a fair society, without hoboes.

Whether in the "Kid" or "modern times", CC made sociological film, not to say socialist, after all it was the ideology in vogue in its time.

Chaplin a créé ce personnage de Charlot, ce vagabond heureux et toujours très classe, car tous ces films parlent de ça, des pauvres, de leur dignité et de leurs valeurs morales. Les riches y sont gentiment découpés en rondelles en cumulant tous les défauts et les vices. On est bien sûr dans un film, donc dans le manichéisme et la simplification. Mais si cette généralisation: "les pauvres sont bons, les riches sont mauvais" est bien sûr absurde, la lutte des classes est pourtant bel et bien la triste réalité et en 2019 on a tj pas trouver le moyen d'une société juste et sans misérables.

Que ce soit dans le "le Kid", ou les "temps modernes", CC fait dans le film sociologique pour ne pas dire socialiste, après tout c'est l'idéologie en vogue à son époque.

1931 - City Lights 51jggi10

CC's goal is always the same, to make us laugh, smile and cry, it alternates romantic phases with wacky and even twisted phases, it is still good humor that dominates it is not a melodrama. This film tackles the theme of inner beauty, it is that of Cinderella, there it is that of the vagabond, who saves a suicidal, then helps a blind girl whose handicap allows precisely this tale, she adores him without seeing it, because she imagines him as a beautiful serving knight.

Le but de CC est tj le même, nous faire rire, sourire et pleurer, il alterne les phases romantiques à des phases loufoques et même tordantes, c'est quand même la bonne humeur qui domine ça n'est pas un mélodrame. Ce film aborde le thème de la beauté intérieure, c'est celle de Cendrillon ou peau-d'ane, là c'est celle du vagabond, qui sauve un suicidaire, puis aide une aveugle dont le handicap permet justement ce conte, elle l'adore sans le voir, car elle l'imagine en beau chevalier servant.

1931 - City Lights Ob_19e10

The scenes with the alcoholic are great, especially suicide at the water's edge or even at home with the butler. but the top delirium is the boxing match, now cult and well-known, it's not old-fashioned and it didn't have be easy to develop this ballet.

Les scènes avec l'alcoolique sont géniales, surtout le suicide au bord de l'eau ou même au domicile avec le majordome. mais le top délire c'est le match de boxe, désormais culte et archi connu, c'est pas démodé et ça n'a pas du être évident de mettre au point ce ballet  Very Happy







Delnis
Delnis

Masculin Messages : 318

https://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

1931 - City Lights Empty Re: 1931 - City Lights

Message par Delnis 29.02.20 11:14

The complete Movie:

Delnis
Delnis

Masculin Messages : 318

https://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum