Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Deckard est il un réplicant ?

 
 
 

Voir les résultats

Derniers sujets
» Stephen King
Sam 17 Fév 2018 - 12:08 par cocacola

» Infos, Annonces, ...
Sam 17 Fév 2018 - 8:36 par maxi

» Personnages attachants ?
Sam 17 Fév 2018 - 7:09 par maxi

» 2017 - Blade Runner 2049 - Villeneuve
Ven 16 Fév 2018 - 16:52 par maxi

» Clips musicaux cinématographiques
Mer 14 Fév 2018 - 15:11 par cocacola

» Hello !
Mer 14 Fév 2018 - 15:06 par cocacola

» Legion - Serie TV
Mar 13 Fév 2018 - 20:26 par cocacola

» 2017 - Grave
Mar 13 Fév 2018 - 20:06 par cocacola

» Caisse à Navets ;-)
Mar 13 Fév 2018 - 19:10 par cocacola

» Star Trek Discovery - Serie TV
Mar 13 Fév 2018 - 18:03 par maxi

» Westworld - Série TV
Dim 11 Fév 2018 - 14:31 par niobé

» Le Cinéclub de Niobé
Dim 11 Fév 2018 - 12:16 par niobé

» 2017 - Salyut 7 (DVD)
Dim 11 Fév 2018 - 6:39 par maxi

» 2008 - l'échange - C Eastwood
Ven 9 Fév 2018 - 18:40 par niobé

» Un site personnel
Mer 7 Fév 2018 - 22:47 par Damman

2011 - The Artist - Michel Hazanavicus - 5 Oscars !!!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

2011 - The Artist - Michel Hazanavicus - 5 Oscars !!!

Message  Staff le Jeu 15 Mai 2014 - 23:25




Merci à FR3 pour cette première diffusion télé publique, hier soir,
j'espère que les téléspectateurs auront surmonté leurs préjugés, car c'est un OVNI

> faire un film muet en 2011 tenait vraiment du pari fou, et le producteur Thomas Langmann mérite vraiment d'être remercié et félicité d'avoir soutenu ce qui allait devenir un évènement planétaire. Rappelons que ce film a raflé une quantité exceptionnelle de prix, un mélodrame muet, en N&B, qui parle des pionniers du cinéma a visiblement un caractère universel au pouvoir émotionnel comparable à une peinture ou une symphonie, pas besoin de doublage ! tlm comprend!

En ces temps de télé HD, de cinéma 3D, de blockbusters de millions d'euros, The Artist c'est d'abord un message pour rappeler que le cinéma ça n'est pas que du divertissement visuel, on ne va pas en salles comme au futuroscope ! l'Art c'est autre chose !

Que dire ? il n'y a rien à jeter

La musique:
Elle est géniale et déjà culte, primée aux Oscars, Ludovic Bource a réussi à nous ré-immerger dans le Hollywood des années 30, le film étant muet, la musique joue un rôle crucial pour appuyer le jeu visuel: lente, rapide, sombre, enjouée, ... elle est parfaite de bout en bout et participe grandement à la charge émotionnelle qui va croissante au fil du drame.  Bravo Mr Bource !

la photo:
Le N&B s'imposait pour une telle époque et un tel sujet, et très vite on n'y fait plus attention, mais en plus visuellement les portraits tirent un immense profit de cette technique qui embellit les visages, la qualité des prises de vue, des plans, de la lumière et donc des ombres témoignent d'un soin magistral d'un cameraman redevenu photographe de studio, Hazanavicius a t il bossé aux studios Harcourt ?
 Very Happy 

Bérénice & Jean par Studio Harcourt

les seconds rôles:
Ils sont remarquables, James Cromwell, (Clifton) est d'une élégance et d'une précision très importante, le directeur des studios est aussi très bon, mais même les autres actrices ou acteurs se sont visiblement régalé dans ce qui est finalement pour elles et eux une expérience inhabituelle: devoir se taire et pourtant parvenir à exprimer sentiments et idées, ils ont su relever ce défi !! bravo !!

Bérénice et Jean:  J'adore !
Le rôle de leur vie, c'est un duo indissociable, ils sont marqués à vie par ce film qui les suivra toujours, et si Jean est excellentissime, Bérénice est tout simplement délicieuse, craquante, et tellement belle... Colossale injustice que d'avoir autant mis en évidence Jean alors que sans le brio de Bérénice il n'aurait pas pu briller, merci aux Césars de l'avoir replacée dans la lumière.

Michel Hazanavicius:
Une standing ovation pour un réalisateur français qui a réalisé un chef d'oeuvre et qui propose enfin autre chose que les sempiternelles et emmerdantes ruminations névrotiques qu'on nous vomit sans cesse, véritable fléau de l'intellectualisme pédant d'un certain cinéma parisien.

Après les pépites humoristiques qui furent les 2 OSS, M.H. débarque avec ça, ... Chapeau bas Monsieur !

Un sacré courage, il risquait très gros en cas de fiasco, mais au lieu de ça il vient de se hisser très haut, ...
Un film qui après 3 ans ne lasse tj pas et n'a pas fini de plaire, sans prétention !
l'arme des vrais Artistes

en fait le titre est plutôt the Artists, avec un S, pour tant de talents !

Impressionnante liste des récompenses

avatar
Staff

Messages : 281
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum