Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Derniers sujets
» Le Joueur d'Echec de Stefan Zweig
Aujourd'hui à 12:32 par Damman

» Le Cinéclub de Niobé
Hier à 19:07 par niobé

» 2001 - Les aventuriers du monde perdu
Sam 9 Déc 2017 - 8:42 par maxi

» Designated Survivor - Serie TV
Mar 5 Déc 2017 - 18:54 par maxi

» Je suis un Nouveau Membre > Bienvenue > merci de clicker ce sujet
Ven 1 Déc 2017 - 19:24 par nunu21

» La Fantasy a de beaux jours devant elle
Dim 26 Nov 2017 - 21:09 par Damman

» Handmaid's tale - (Serie TV)
Mer 22 Nov 2017 - 7:40 par maxi

» STRANGER THINGS : génie ou produit marketing?
Dim 19 Nov 2017 - 19:46 par Damman

» House of Cards - Serie TV
Dim 19 Nov 2017 - 11:38 par maxi

» Netflix menace-t-il les salles de cinéma ?
Ven 17 Nov 2017 - 22:19 par Lulu-

» Cine Pedia, toujours là !
Ven 17 Nov 2017 - 13:35 par Cine-Pedia

» Bar du Geek: technique, Vidéos compressées, formats etc...
Ven 17 Nov 2017 - 10:03 par maxi

» The Orville - Serie TV
Ven 17 Nov 2017 - 9:08 par maximumuse

» The Walking Dead - Série TV
Ven 17 Nov 2017 - 9:01 par maximumuse

» 2017 - l'école buissonnière
Dim 12 Nov 2017 - 15:56 par niobé


1946 - La belle & la bête - Jean Cocteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1946 - La belle & la bête - Jean Cocteau

Message  maximumuse le Dim 22 Déc 2013 - 21:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



  • FICHE TECHNIQUE :

    Réalisation : Jean Cocteau
    Sortie : 1946
    Scénario : Jean Cocteau, d'après l'œuvre de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
    Genre : Fantastique
    Durée : 1h30
    Casting : Josette Day, Jean Marais, Marcel André...
  • RÉSUMÉ :

    Pour l'offrir à sa fille, le père de la Belle cueille, sans le savoir, une rose appartenant au jardin de la Bête, qui s'en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà donc ce film restauré, et de fort belle manière, l'image est contrastée, nette, sans taches, même la bande son est claire sans bruit, p-e est ce techniquement encore mieux qu'à l'origine, c'est bien possible. Après oui cela supprime le charme désuet des vieux films, mais bon  la pellicule argentique est condamnée à mourir donc il fallait bien le faire.

"l'amour peut faire de l'homme une bête"

Il était une fois un armateur ruiné livré aux sarcasmes de 2 de ses filles aigries, pendant que la 3e servait de bonniche, ... oui ça nous rappelle vraiment Cendrillon, mais ensuite on basculera dans un conte magique prétendument pour enfant, dont le thème est l'âme, le cœur et l'esprit, autour d'une histoire de monstre, de fée et de princesse. Mais ne nous y trompons pas, toutes ces histoires pour enfants, de sorcières, de monstres et de loups ne sont en fait que de superbes constructions captivantes à souhait, reposant sur le fantastique, la peur, le magique, tout ce qui plait aux têtes jeunes, mais dans le seul but de faire passer un message subliminal pédagogique et moralisateur. Comme dans le chaperon rouge, mise en garde pour les jeunes pucelles, "la Belle et la Bête" oppose beauté extérieure et intérieure, et si Avenant le bien nommé est séduisant, ça n'est qu'un bon à rien rempli de tous les vices, paresse, mensonge, vol, brutalité, ...

Mais je commence par la fin, l'analyse, sans vous avoir parlé du film  Embarassed 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bon évidemment c'est 1946 en France, l'immédiate après guerre était sûrement une période de vache maigre, et le générique en témoigne avec cette sublime astuce du tableau noir, aux écrits et dessins devenus cultes.

C'est sûr que décors et costumes seront assez limités, il y a en gros 5, 6 lieux récurrents et moins de 10 comédiens, pourtant l'inventivité de Cocteau fera la différence. D'abord le Noir et Blanc, loin d'être un handicap, c'est au contraire fondamental pour nous immerger dans cette forêt maudite, la maison de la bête n'en est que plus mystérieuse avec ses portes automatiques , ses bras porte lustres ou ces statues vivantes qui vous suivent du regard. L'idée de la fumée rajoute encore l'ambiance sinistre. Mais le plus réussi c'est cette bête, quel maquillage extraordinaire pour l'époque, elle est très crédible et a bien du en impressionner à l'époque, c'est sûr qu'elle ne fera plus guère peur aujourd'hui, surtout que même si elle est bestiale, elle est vêtue comme un prince, parle comme un gentilhomme (pas un gentleman hein!)  et se déplace comme un Roi, un bête bien plus civilisée que le commun des hommes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jean Marais est un jeune acteur, lancé par son compagnon Jean Cocteau avant la guerre, mais vraiment sacralisé par ce rôle, il est beau à tout moment, et ceci apporte indéniablement un charme au film, la Belle Josette Day n'est finalement qu'une faire valoir de l'acteur dont Cocteau était amoureux et qui avait écrit ce film pour lui, pour le mettre en valeur, c'est parfaitement réussi.

Le reste de la distribution est finalement vite oublié, même si les 2 sœurs sont parfaites en pestes jalouses et surtout précieuses ridicules, le fait est qu'on ne se souvient que de Jean Marais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au final un film complètement unique en son genre, fort innovant pour l'époque et même 70 ans après, la bête reste séduisante par la justesse de son interprétation de la souffrance, souffrance de la malédiction, souffrance de l'amour impossible. En y réfléchissant je me demande si Cocteau ne parlait pas un peu de son couple, Marais étant la beauté et lui ... la bête.

5/5 pour le talent, l'imagination et la beauté de l'ensemble
avatar
maximumuse

Messages : 275
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1946 - La belle & la bête - Jean Cocteau

Message  Jeffrey555 le Mar 3 Oct 2017 - 19:57

Bonsoir,
Je viens tout juste de regarder La Belle et la Bête avec Emma Watson et Dan Stevens à l’affiche. Je ne savais pas qu’il y avait un ancien long-métrage. Merci pour ce partage. J’aimerais bien le visionner ! J’essaierai de le retrouver sur les différentes plateformes de streaming. À bientôt.
avatar
Jeffrey555

Messages : 7
Date d'inscription : 18/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1946 - La belle & la bête - Jean Cocteau

Message  maximumuse le Mer 4 Oct 2017 - 10:09

Bienvenue Jeffrey Very Happy

L’œuvre originale est un conte fantastique qui même en N&B reste magnifique, c'était le cri d'amour du poète pour sa muse I love you

Rappelons qu'en 1946 l'homosexualité était cachée
avatar
maximumuse

Messages : 275
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1946 - La belle & la bête - Jean Cocteau

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum