Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Derniers sujets
» The Man in the High Castle - Série TV
Sam 20 Oct 2018 - 13:19 par maxi

» The Affair [Serie TV]
Sam 20 Oct 2018 - 12:52 par maxi

» Sharp Objects
Mer 17 Oct 2018 - 19:30 par Damman

» L'arc de transformation des personnages
Mar 4 Sep 2018 - 0:35 par Damman

» 2018 - tout le monde debout
Ven 17 Aoû 2018 - 20:28 par maxi

» Ma présentation
Lun 6 Aoû 2018 - 19:50 par niobé

» [Compositeur] - Hans Zimmer
Dim 29 Juil 2018 - 16:17 par Amalou

» 2018 - Annihilation
Dim 29 Juil 2018 - 16:14 par Amalou

» 2018 - Tomb Raider
Dim 15 Juil 2018 - 12:03 par maxi

» Le monde change... les récits aussi !
Sam 23 Juin 2018 - 0:08 par Damman

» 01.06 Panne du forum ciné passion
Ven 1 Juin 2018 - 17:38 par maxi

» 2015 - Star Wars VII - l'éveil de la Force - JJ Abrams
Lun 28 Mai 2018 - 13:12 par niobé

» Les Cahier d'Ester, Riad Sattouf
Mer 23 Mai 2018 - 21:33 par Madame Eléphant

» chanteurs de légnede
Mar 22 Mai 2018 - 14:06 par luciengiau

» 1996 - Mission Impossible - Brian de Palma
Lun 21 Mai 2018 - 17:12 par maxi

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Dim 2 Avr 2017 - 7:23

1927 - Métropolis - Fritz Lang

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

1927 - Métropolis - Fritz Lang

Message  Admins le Sam 5 Oct 2013 - 12:52



M E T R O P O L I S

1927 - Fritz  L A N G
Allemagne - 2H25

Distribution:
Alfred Abel : Joh Fredersen, le maître
Brigitte Helm : Maria / l'androïde
Gustav Fröhlich : Freder, le fils de Joh
Rudolf Klein-Rogge : Rotwang, l'inventeur
Résumé:
2025, une mégapole imaginaire est divisée en 2 parties, la ville haute, peuplée de nantis oisifs, et la ville basse, peuplée d'ouvriers esclaves, surexploités et maltraités, ils travaillent pour faire fonctionner l'ensemble. Mais un grain de sable va tout faire basculer, c'est le coup de foudre du fils du directeur pour Maria, l'Amour comme arme révolutionnaire !









Préambule historique:
Nous sommes entre 2 guerres en Allemagne, patrie de Goethe, de Nietzsche et surtout de Karl Marx, à l'Est c'est la révolution soviétique qui dure depuis 10 ans, et la lame idéologique communiste se répand dans toute l'Europe. En contrepoids, les nationalismes s'exacerbent, la république se réduisant à peau de chagrin. Le monde du travail est industriel, le taylorisme bat son plein, c'est le fameux travail à la chaîne, cette aliénation ! Bref les tensions idéologiques et sociales sont très fortes. C'est dans ce climat exalté que Fritz Lang rédige ce scénario futuriste, qui décrit un futur terrifiant en puisant dans son quotidien.

En fait est ce un film d'anticipation pessimiste ?

Je crois qu'il a surtout fait un film politique...

A vous de le dire après avoir vu Métropolis Very Happy

Parlons du film à présent, Certes le film est en N&B et muet, mais la musique, composée spécialement suit et éclaire parfaitement l'intrigue, la dernière restauration est vraiment réussie, c'est assurément un DVD à acquérir, c'est un film à voir, revoir et faire voir. Nous ne sommes qu'en 1927, Griffith et Gance font dans l'épopée historique, Eisenstein en Russie également, mais aussi dans le drame avec le "Potemkine", mais finalement ils ne font que mettre en image des histoires vraies. Lang lui explose tout, il invente une ville, une société, et crée tous les décors et trucages nécessaires, seul Méliès fût aussi audacieux, mais c'était avant guerre. Désormais on est dans le très long métrage, et Lang laisse libre court à son imagination, non content d'imaginer cette ville désormais culte, il crée en plus le premier robot, copié de nombreuses fois depuis, comment ne pas voir en C3PO de Star Wars un hommage à Lang ? il mêle création sociologique, histoire d'amour, science fiction et morale au bout du compte. Bref c'est un film énorme, plein, conçu comme une symphonie en 3 parties, unique en 1927 ! du jamais vu !


L'univers est complètement manichéen, avec une classe supérieure au nirvana, s'adonnant à tous les plaisirs, au sport et n'ayant aucun contact avec la masse laborieuse, confinée dans les bas fonds. Il n'y a plus de bourgeoisie dans le monde de Lang, juste une aristocratie et un peuple miséreux, avec aucun ascenseur social. La seule exception étant des visites organisée pour les enfants de pauvres, venant comme au Zoo voir ce qu'est la ville haute, on verra que ce sera la faille du système.


Les pauvres ne font que travailler, dans une vaste usine, gigantesque machinerie infernale qui les dévore et les broie. Difficile de ne pas voir l'allusion à la lutte des classes évidemment et une virulente critique de la société capitaliste, des dictatures nationalistes,  et c'est parfaitement transposable aujourd'hui avec le concept du 99% ! Mais au reconnait aussi les prémices du nazisme et de l'immonde race supérieure. Alors Fritz Lang serait il marxiste ?



[/tr]

avatar
Admins

Messages : 297
Réputation : 15
Date d'inscription : 05/06/2013

http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1927 - Métropolis - Fritz Lang

Message  Admins le Lun 19 Sep 2016 - 10:00

le film va donc avoir 90 ans l'an prochain, et des versions intégrales sont disponibles, avec des restaurations diverses


le film intégral restauré par ZDF et ARTE






Version d'un fan brésilien
avatar
Admins

Messages : 297
Réputation : 15
Date d'inscription : 05/06/2013

http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum