Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

1964 - Docteur Folamour - Kubrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1964 - Docteur Folamour - Kubrick

Message  maximumuse le Ven 4 Oct 2013 - 6:58


Docteur Folamour



Stanley Kubrick - 1964 - 1H34 - USA

Distribution:
Peter Sellers: Colonel Lionel Mandrake, Président Merkin Muffley et Docteur Folamour
George C. Scott: Général « Buck » Turgidson
Sterling Hayden: Général Jack D. Ripper
Keenan Wynn: Colonel « Bat » Guano
Slim Pickens: Major T.J. « King » Kong
Peter Bull: Ambassadeur de Sadesky
Tracy Reed: Miss Scott
Résumé:
Les années 60, nous sommes en pleine guerre froide, un Général Paranoïaque déclenche l'attaque de l'URSS par ses bombardiers nucléaires, le Président des USA déploiera toute son énergie pour éviter l'holocauste...

Préambule historique:
Avez vous acheté votre abri anti atomique ? Non ? pourtant ce devrait être votre priorité ! oui la guerre dite "froide", fût une période de terreur d'holocauste atomique conséquence d'une folie que fût la course aux armements entre USA et URSS, les alliés qui écrasèrent l'Allemagne NAZI, devinrent en effet ennemis dès le 9 mai 1945 ! chaque camp entra alors dans une guerre tout azymut, avec intoxication, propagande, manipulations, Etc... une guerre idéologique impitoyable:

le Capitalisme vs le Communisme !

L'obsession d'avoir tous les moyens pour anéantir l'ennemi, aboutit à un investissement militaire colossal, sans équivalent, et proprement délirant, on était plus dans la recherche de la victoire, mais dans l'anéantissement de l'humanité, un bras de fer angoissant qui perdura jusqu'à l'effondrement de l'URSS.


C'est cette folie que Kubrick va brillamment mettre en scène sur le ton de la parodie et de la comédie noire. Pour réussir cette gageure il opte pour le noir & blanc, et va surexploiter le génie britannique qu'est Peter Sellers, qui jouera 3 rôles, afin de bien être dans l'humour cynique, que peu d'acteurs sont capables de jouer avec crédibilité. Disons le c'est plus que réussi et devenu archi-culte depuis, une rare prouesse !


Dès le générique on sait qu'on va être dans la parodie: un énorme B52, épouvantable arme de destruction, patrouille calmement au rythme d'une douce musique anachronique pendant que défile la distribution en grands caractères puérils, ou comment dédramatiser la Bombe ! Puis on découvre Peter Sellers, en officier britannique, second de la base de commandement de tous ces bombardiers stratégiques. Là aussi on est surpris de trouver cette présence anglaise au coeur de ce bras de fer russo-américain, on se doute que c'est nullement innocent, le Colonel Mandrake étant une pièce maitresse.

Les 2 généraux sont fous à lier, complètement concentrés sur leur role qui est de détruire le communiste en sachant détromper ses duperies et ruses, et le fameux plan R (Riposte) est conçu dans ce but précis, la défense de la base étant un summum de la connerie, je ne vous en dis pas plus... Evidemment aujourd'hui le message semble désuet, cette peur n'existe plus et voir ce film sans comprendre ce que fût la guerre froide lui enlève beaucoup de force, mais néanmoins la comédie persiste avec toute son absurdité et crucifier la folie humaine, ça ne se démodera jamais ! bravo maître Kubrick
Spoiler:
Que de scènes et de phrases cultes !
D'abord les délires anticommunistes donnent lieu à des tirades extraordinaires de la part des 2 généraux, sur le caractère sournois et polluant de leur idéologie et de leurs méthodes comme la fluorisation de l'eau qui s'insinue jusque dans nos fluides corporels ;-)

Hilarante scène du général en bermuda avec sa "secrétaire", complètement déconnecté des réalités

Bien sûr il y a la prestation du Dr StrangeLove, ce nazi recyclé en scientifique américain avec son bras droit encore inféodé au Führer et cet accent germanique qui renforce la prestation maladive du savant fou, les mimiques sont inracontables et devenues cultissimes.

Il y a tant de moments géniaux, comme l'entretien téléphonique entre les présidents US et Russe, ce dernier étant visiblement en bonne compagnie et ivre de surcroix, magnifique moment de diplomatie !

Monument de délire que l'attaque de la base, quand les défenseurs prennent leurs collègues pour descommunistes déguisés et tirent sans réflèchir,...

Enfin Fabuleuse scène du commandant du B52 qui chevauche la bombe, chapeau de cow-boys à la main, dans un rodéo digne d'un cavalier de l'apocalypse, une image que tout le monde connait je pense véritable symbole de la folie humaine

Etc...

Il faut souligner la force de la caricature, en gros, les militaires sont tous fous, pris d'un délire paranoïaque, et le président US et l'officier anglais gardent leur raison et sauve la situation grâce à leur intelligence, une virulente satyre du fameux lobby militaro-industriel dénoncé par Roosevelt.


avatar
maximumuse

Messages : 310
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum