Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

2011 - l'Ordre et la Morale - Kassovitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2011 - l'Ordre et la Morale - Kassovitz

Message  maximumuse le Jeu 3 Oct 2013 - 20:07

L'Ordre et la Morale
titre US: "Rebellion"



Mathieu Kassovitz - France - 2011
sa fiche Wiki



Distribution:
Mathieu Kassovitz: Capitaine Legorjus
Iabe Lapacas: Alphonse Dianou
Malik Zidi
Alexandre Steiger
Synopsis
Avril 1988, Île d'Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. 30 gendarmes retenus en otage par un groupe d'indépendantistes Kanak. 300 militaires envoyés depuis la France pour rétablir l'ordre. 2 hommes face à face : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages.À travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue.









Petit rappel historique:

En 1988, François Mitterand est Président mais en cohabitation depuis 2 ans. Il termine son premier septennat et est en campagne électorale et son adversaire n'est autre que son 1er ministre, Jacques Chirac. Or 2 ans de cohabitation c'est long, du coups l'arbre de commandement était foireux dès le départ. Pour les Indépendantistes, il apparaissait logique de faire un coup d'éclat pendant la campagne électorale et bien sûr d'attendre son issue pour négocier avec le nouveau gouvernement, l'actuel étant en sursis et inapte à entamer un processus d'indépendance.

J'avais 28 ans pdt cette période et vraiment cette prise d'otage fût plus qu'éclipsée , par la prise d'otage au Liban qui durait depuis 3 ans et s'acheva le 5 mai 1988, le proche orient étant un objet de fascination médiatique.

Sur ce plan là, le film est plutôt fidèle, car on y devine les contradictions entre ce qui est commandé par Le 1er ministre et ce que préfère le Président, un véritable cauchemar pour les militaires. Voilà pour une mise en place politique que je pense utile notamment aux plus jeunes..

Mathieu Kassovitz a énormément bossé notamment sur place pour bien comprendre quelle était la situation et 2 ans de préparation pour un scénario, ça se respecte ! Il a visiblement subi de très nombreux bâtons dans les roues, les sujets sensibles étant globalement difficiles à fouiller dans notre pays de liberté d'expression...


le drapeau du FLNKS

Boycotté par le petit monde parisien, le film fît un piètre lancement, d'où son coup de sang célèbre:

"J'encule le cinéma français et qu'ils aillent se faire baiser avec leurs films de merde..."

une tirade de nature à se faire définitivement bannir du microcosme.

J'ai adoré ce film qui ressemble effectivement à un reportage et dans lequel les indépendantistes sont les héros, et quand on connait la suite de l'Histoire, à savoir le Plan Rocard qui est un indépendance progressive jusqu'en 2014, on se dit que finalement leur acte a produit l'effet recherché.

C'est de la belle ouvrage, et c'est effectivement révoltant, mais la France semble s'être fait une spécialité que ces décolonisations houleuses, comme en Indochine puis surtout en Algérie. Ce qui m'a vraiment plu dans les explications d'Alphonse, le chef du groupe de rebelles, c'est le réquisitoire du monde capitaliste qui détruit tout pour l'argent, sa dernière phrase est superbe:


"Quand vous aurez recouvert le monde avec votre argent,
les survivants de votre apocalypse seront les gens comme nous, ..."


 à méditer Rolling Eyes


Un très beau film, qui émeut et fait réfléchir

8/10

____________________________
avatar
maximumuse

Messages : 310
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum