Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le chantier du Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

1995 - U.S.S. Alabama - T Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1995 - U.S.S. Alabama - T Scott

Message  Admins le Dim 8 Sep 2013 - 22:05


U.S.S. Alabama



Toni SCOTT - 1995 - 1h56

Production: Jerry Bruckheimer
Musique: Hans Zimmer


Distribution:
Gene Hackman : Captain Frank Ramsey
Denzel Washington : Ron Hunter, second
Viggo Mortensen : Lt Peter « Weps » Ince
George Dzundza : « Cob », chef du bateau
Matt Craven : lt Roy Zimmer
Rocky Carroll : lt Darik Westergard

Résumé:
Une base de missiles russes a été capturée par une armée en rebellion, cernés par l'armée russe, ils menacent de lancer les missiles vers les USA et le Japon, bref une crise politique majeure qui rappelle la crise des missiles de Cuba gérée par le Président Kennedy. Face à cette menace l'USS Alabama est envoyé sur zone pour détruire les silots russes avant qu'ils puissent frapper l'Amérique. Leur mission est donc simple: les détruire avant qu'ils ne tirent. En immersion permanente ils sont sourds et muets afin de ne pas être repérés et ils attendent un ordre.










CNN en direct du Porte-Avions français Foch, oui ce n'est pas une blague, la NAVY ayant refusé de collaborer à ce film, c'est la marine française qui a prêté son pont d'envol à tony Scott, c'est un peu anachronique mais qq part c'est un rappel sur notre proximité militaire. Hormis ce lancement en surface, le reste du film va se passer à bord du Sous-marin nucléaire USS Alabama, le plus puissant de la marine américaine. Etre commandant d'un tel navire est qq chose de terrible car chaque missile représente plusieurs Hiroshima, et presser le bouton de mise à feu implique une sacrée obéissance à ses supérieurs et l'absence du doute sur la nécessité d'un tel acte. Le scénario est plutôt simple, même très simple, le film s'appuyant essentiellement sur les relations humaines et les états d'âmes des officiers, idéal pour les acteurs.


Vous l'avez compris il va s'agir d'un film plutôt psychologique, rare pour Toni Scott, mais l'exiguité d'un sous-marin laisse peu de place à l'action spectaculaire. Comme toujours ces films de sous-marin souligne la difficulté psychologique qu'il y a à être enfermé dans une boite à sardine et à faire confiance aux radios, sonars et autres équipements pour se déplacer. On retrouve ça dans le cultissime "das Boot" et dans les excellent U-571 ou "Red October", films de sous-marins incontournables. On va un peu plus loin dans ce film car il s'agit d'une guerre interne entre 2 générations de commandants, Gene Hackman en cow-boy endurci et sans doute, un genre de capitaine de cavalerie et Denzel Washington, en jeune diplomé, cultivé, réfléchi et pleinement conscient de la gravité d'un tel commandement.


Très vite la tension naitra entre les 2 hommes, 2 générations, 2 styles, 2 écoles, 2 couleurs, ... inconciliables, et on se demande même pourquoi le Commandant a accepté ce nouveau second, le précédent ayant l'appendicite, parait il. En fait on suspecte l'amirauté d'avoir volontairement affecté cet officier en garde fou du premier. Le duel est brillament joué par ces 2 fortes personnalités, superbement secondés par les autres officiers, tous angoissés à l'idée de lancer des missiles nucléaires. C'est toute la difficulté du militaire qu'on forme pour obéir sans état d'âme.

3,5/5  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 


le fond:
C'est le débat sur l'arme nucléaire et son utilité, en effet les conséquences de son utilisation sont tellement épouvantables que finalement personne n'ose s'en servir et du coup elle devient inutile, même pas dissuasive. On est plus au moyen-âge où même une bataille terrible faisait de milliers de morts, mais un désastre qui se limitait dans le temps et l'espace à un jour et un champ de bataille. Là il s'agit ni plus ni moins que de déclencher un holocauste nucléaire et de raser la planète ! C'est tout le dilemme qui se pose aux officiers de ce sous-marin, incapables d'obéir aveuglement à un ordre de feu nucléaire.Un film qui illustre parfaitement la logique qui prétend éradiquer de telles armes de la surface du globe. En 1995 le cinéma US a aussi effectué son virage en donnant le rôle de vedette à un noir.

la bande annonce en VOSTFR
avatar
Admins

Messages : 333
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum