Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Derniers sujets
» 2018 - Ready Player One
Ven 2 Nov 2018 - 23:56 par maxi

» Game of Thrones - Serie TV
Mer 31 Oct 2018 - 17:04 par maxi

» [Compositeur] - Hans Zimmer
Mer 24 Oct 2018 - 9:54 par maxi

» L'arc de transformation des personnages
Mer 24 Oct 2018 - 9:49 par maxi

» The Man in the High Castle - Série TV
Mar 23 Oct 2018 - 18:43 par maxi

» The Walking Dead - Série TV
Mar 23 Oct 2018 - 12:23 par maxi

» The Affair - Série TV
Sam 20 Oct 2018 - 12:52 par maxi

» Sharp Objects - Série TV
Mer 17 Oct 2018 - 19:30 par Damman

» 2018 - tout le monde debout
Ven 17 Aoû 2018 - 20:28 par maxi

» Ma présentation
Lun 6 Aoû 2018 - 19:50 par niobé

» 2018 - Annihilation
Dim 29 Juil 2018 - 16:14 par Amalou

» 2018 - Tomb Raider
Dim 15 Juil 2018 - 12:03 par maxi

» Le monde change... les récits aussi !
Sam 23 Juin 2018 - 0:08 par Damman

» 01.06 Panne du forum ciné passion
Ven 1 Juin 2018 - 17:38 par maxi

» 2015 - Star Wars VII - l'éveil de la Force - JJ Abrams
Lun 28 Mai 2018 - 13:12 par niobé

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Dim 2 Avr 2017 - 7:23

L'arc de transformation des personnages

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

L'arc de transformation des personnages

Message  Damman le Mar 4 Sep 2018 - 0:35

Le changement c'est maintenant !

Avez-vous remarqué que dans la plupart des récits le héros évolue au fur et à mesure du récit ?  

Dans l'article, il  y a plus de détails sur ce choix scénaristique certes pertinent...


Avec toutes les épreuves que va vivre le protagoniste durant un récit, vous ne pensez pas qu’il a intérêt d’en retirer des informations précieuses ? Ces épreuves vont à coup sur le changer. L’opération qui traduit cette évolution est appelée l’Arc de transformation. Derrière cette expression barbare se trouve un outil lumineux pour enrichir votre récit.

Ca y est le méchant a été mis hors d’état de nuire. Pendant que la police lui met les menottes, notre héros discute de manière badine avec sa prétendante avant d’enfin parvenir à l’embrasser. Travelling arrière, musique et générique de fin. THE END ! Combien de fois avez-vous assisté ce type de fin, très à la vogue dans les années 80 (d’Indiana Jones a L’Arme fatale et j’en passe). Cette scène anodine, sans enjeu, parfois cliché, viens pourtant clore un moment important du récit : la transformation du personnage principal. Les actes qu’il a accomplis durant le récit l’ont changé, il se comporte différemment et ses proches l’ont ressenti. C’est ainsi qu’il est récompensé par ce fameux baiser de fin qu’il n’aurait surement pas obtenu avec le comportement qu’il avait au début récit. Ce n’est pas clair ? Reprenons depuis le début !

Le défi qui va transformer le personnage
Au début d’un récit, le protagoniste a une vie qui suit son propre cours (positif ou négatif). Quand un évènement (décès, accident, licenciement, enlèvement, etc.) l’extirpe de sa routine. Après cet évènement plus rien ne sera comme avant. Notre protagoniste devra y faire face. Il devra agir, c’est le seul moyen pour lui de retrouver sa vie d’avant. Du moins le pense-t-il. Problème : pour ce faire le protagoniste devra prendre une décision. Parce que choisir c’est renoncer, le protagoniste prend du temps avant de prendre cette décision. Car il sait qu’elle est lourde de conséquence : elle l’oblige à changer !

... Lire la suite

.. mais une question me vient en tête : connaissez vous beaucoup de récits ou le personnage n'évolue pas ?
avatar
Damman

Messages : 46
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/09/2017

http://www.magic-story.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arc de transformation des personnages

Message  maxi le Mer 24 Oct 2018 - 9:49

Dans l'aube du cinéma on avait des personnages figés, en gros les bons et les méchants, ce manichéisme a bien fonctionné jusqu'en gros à la nouvelle vague (française donc) qui introduisit réellement la complexité des personnages pour passer du pur divertissement au cinéma intelligent.

C'est aujourd'hui la règle et c'est surtout flagrant dans les séries qui s’étalent dans la durée et offre donc la possibilité de véritables métamorphoses.

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis !

Et c'est vrai, aussi si les actes et les idées des personnages évoluent et virent même souvent de 180°, ce sont les classiques coups de théâtre, mais sur le fond, la personnalité, les valeurs, ... les persos n'évoluent guère et ça c'est quand même logique car c'est la réalité des humains.

"le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con, ..." G Brassens Very Happy
avatar
maxi

Messages : 186
Réputation : 5
Date d'inscription : 05/06/2013
Localisation : Nimes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum