Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Derniers sujets
» 2012 - Les Chants de Mandrin
Sam 19 Jan 2019 - 8:22 par maxi

» 1927 - Octobre - Eisenstein
Ven 18 Jan 2019 - 14:58 par maxi

» 2018 - Revenge
Ven 11 Jan 2019 - 23:27 par maxi

» 1973 - Belladonna (La Belladonne de la tristesse)
Mer 9 Jan 2019 - 17:55 par nunu21

» Le reveil culturel Européen ?
Mer 9 Jan 2019 - 16:32 par nunu21

» Ringo Lam
Mar 8 Jan 2019 - 20:58 par maxi

» 1986 - Le nom de la Rose - Annaud
Ven 4 Jan 2019 - 21:13 par maxi

» 2018 - Battleship Island - Ryoo Seung-wan
Jeu 3 Jan 2019 - 18:01 par maxi

» 1938 - La Marseillaise - Jean Renoir
Mer 2 Jan 2019 - 0:10 par maxi

» The Leftovers - Serie TV
Mar 1 Jan 2019 - 17:21 par Damman

» Accueil - Nouveau Membre, ça commence ici
Mar 1 Jan 2019 - 9:03 par Admins

» 2017 - Parvana, the Breadwinner
Lun 31 Déc 2018 - 12:50 par maxi

» 2017- The Spacewalker
Sam 22 Déc 2018 - 10:43 par maxi

» 2018 - Alpha
Sam 22 Déc 2018 - 8:34 par maxi

» 2018 - Terminal
Dim 18 Nov 2018 - 21:28 par maxi

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Dim 2 Avr 2017 - 7:23

Les Cahier d'Ester, Riad Sattouf

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Les Cahier d'Ester, Riad Sattouf

Message  Invité le Mer 23 Mai 2018 - 21:33

Vous avez peut-être entendu parler des Cahier d'Ester, de Riad Sattouf.
Après La Vie Secrète des jeunes, Riad Sattouf cherche à faire souffler un vent de fraîcheur. Voici donc Esther, 10 ans dans le premier volume. Il s'agit d'une fillette que l'artiste a voulu "normale". Il s'agit d'histoires vraies, racontées par Esther. Riad Sattouf sait faire une peinture acerbe de la société en montrant une simple petite fille. Celle-ci est dans une famille aimante et unie, dans une école privée pour être "protégée" de ce qui se passe dans les établissements publics de son quartier. Le dessin sait se faire moqueur, Esther est d'une touchante naïveté.

A lire !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum