Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Mon avis sur l'Infolettre bimensuelle

 
 
 
 

Voir les résultats

Derniers sujets
» Shams de Dominique Desormiere
Ven 20 Avr 2018 - 23:59 par Damman

» Lost, les disparus - serie TV
Lun 16 Avr 2018 - 20:05 par maxi

» J'ai besoin de vous cinéphiles !!
Dim 15 Avr 2018 - 9:42 par maxi

» 1975 - Vol au dessus d'un nid de coucou - MForman
Dim 15 Avr 2018 - 9:32 par maxi

» Bla bla général (ici on parle de tout)
Mer 11 Avr 2018 - 22:20 par maxi

» 1968 - 2001 l'Odyssée de l'espace - Kubrick
Mar 10 Avr 2018 - 21:18 par maxi

» Le Cinéclub de Niobé
Mar 10 Avr 2018 - 7:29 par niobé

» 10 débuts de films mémorables
Dim 8 Avr 2018 - 11:44 par Damman

» 2017 - Geostorm
Ven 6 Avr 2018 - 19:01 par maxi

» Missions - Serie TV
Sam 31 Mar 2018 - 11:46 par Admins

» 2017 - Au revoir, là haut - Dupontel
Dim 25 Mar 2018 - 17:54 par maxi

» Deus Ex Machina : la machine aux intrigues faciles
Sam 24 Mar 2018 - 19:10 par Damman

» 2018 - La forme de l'eau
Sam 24 Mar 2018 - 11:39 par maxi

» 2008 - Cloverfield
Ven 23 Mar 2018 - 18:54 par cocacola

» 2018- Le Paradoxe Cloverfield
Ven 23 Mar 2018 - 6:46 par maxi

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Dim 2 Avr 2017 - 7:23
Partenaires


Cinepedia

Le Cinéclub de Niobé

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Dim 12 Nov 2017 - 16:29

"avengers - l'ère d'ultron"
Une histoire classique de la SF : les machines qui veulent prendre le pouvoir sur l'homme, mais qui a été tellement mieux traitée antérieurement dans "matrix" ou "terminator" par exemple, pour un film abrutissant dans tous les sens du terme, sans surprises ni émotions, avec très peu de suspense finalement.
Je saluerai uniquement les effets spéciaux, assez impressionnants il faut bien dire, mais juste là pour en mettre plein la vue à l'adolescent américain moyen pas trop exigeant.
Bon, j'ai raté la fin, la tnt a coupé, ce n'est pas bien grave pour une fois.
Ça m'agace de plus en plus les grosses machineries hollywoodiennes, où sont les bons scénaristes ? réponse : ils travaillent à la télé, sur les séries.




Dernière édition par niobé le Dim 12 Nov 2017 - 18:59, édité 1 fois
avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Dim 12 Nov 2017 - 16:47

"commes des frères"
Une chronique douce-amère en forme de road movie, qui passe constamment du rire aux larmes, avec des acteurs plein de fraicheur, pour un film vraiment sympathique.

Je l'ai vu il a quelques semaines à la télé, mais un dialogue m'a particulièrement marqué, peut-être la réplique du siècle :

_ Pierre Niney (aux grands parents de son copain Nicolas Duvauchelle) : "mais, vous mangez du porc ?"
_ Philippe Laudenbach (le grand père) : "vous savez mon petit, dieu regardait ailleurs lorsque nous étions à Birkenau, alors ça m'étonnerai beaucoup qu'il s'intéresse à ce que nous mangeons"

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Dim 10 Déc 2017 - 19:07

"les saveurs du palais"
À l'occasion de la disparition de Jean d'Ormesson, hommage à la télé avec ce beau film, à la fois drôle, élégant, et raffiné, comme l'était ce grand monsieur des belles lettres.
Catherine Frot, toujours étonnante de naturel.

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Mar 12 Déc 2017 - 19:17

"une merveilleuse histoire du temps"
Dans un style très académique, un biopic sur la vie étonnante et difficile de ce génie absolu qu'est Stephen Hawking.
Ce film s'intéresse nettement plus à l'aspect privé du personnage qu'au côté scientifique, un angle assumé semble-t-il, les théories sur le temps et les trous noirs étant assez ardues à comprendre il faut bien dire.
Mais quoi qu'il en soit, une interprétation extraordinaire, des moments forts, et beaucoup d'émotion.



fiche wiki : Stephen Hawking
avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Dim 24 Déc 2017 - 19:11

"imitation game"
Sur une page méconnue de la seconde guerre mondiale (le décryptage du code de transmission nazi), un film passionnant qui se suit comme la résolution d'une énigme, avec aussi toutes les petites histoires qui entourent ces scientifiques d'exception, et par ailleurs excellemment interprétés.

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Dim 7 Jan 2018 - 19:36

"whiplash"
J'avais entendu beaucoup de bien de ce film, et c'est vrai qu'il a d'évidentes qualités intrinsèques : une histoire forte, une interprétation hors pair, et une réalisation au cordeau.
Seulement voilà, je trouve qu'au fur et à mesure de l'évolution des rôles, et la montée en puissance du prof sadique, il se dégage un sentiment de malaise qui s'accentue graduellement, comme d'assister à une agression sans rien pouvoir faire.
La scéne finale, que certains trouverons peut-être géniale, m'a semblé plutôt grotesque, avec surtout cette espèce de morale nauséabonde sous-jacente, que pour obtenir le meilleur de quelqu'un, l'humiliation, les brimades, les vexations, seraient acceptables , voir même plus efficaces que les encouragements.
En fait, j'ai détesté ce film, presque autant que le personnage du pervers narcissique, ce que je suppose être le but inavoué; et donc je ne le conseille pas vraiment.

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Dim 14 Jan 2018 - 19:22

"la prochaine fois je viserai le coeur"
Sur une histoire vraie, une étude psychologique approfondie d'un tueur; pour un film âpre, froid, violent, à l'austérité rebutante; une série noire à la française, j'aime beaucoup.

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Lun 29 Jan 2018 - 19:50

"neuf mois ferme"
L'humour trash et déjanté de Dupontel, une Sandrine Kiberlain étonnante dans le registre comique, pour une comédie française vraiment drôle, ce qui n'est pas si courant. Very Happy

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum