Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Sondage

Mon avis sur l'Infolettre bimensuelle

 
 
 
 

Voir les résultats

Derniers sujets
» Lost, les disparus - serie TV
Lun 16 Avr 2018 - 20:05 par maxi

» J'ai besoin de vous cinéphiles !!
Dim 15 Avr 2018 - 9:42 par maxi

» 1975 - Vol au dessus d'un nid de coucou - MForman
Dim 15 Avr 2018 - 9:32 par maxi

» Bla bla général (ici on parle de tout)
Mer 11 Avr 2018 - 22:20 par maxi

» 1968 - 2001 l'Odyssée de l'espace - Kubrick
Mar 10 Avr 2018 - 21:18 par maxi

» Le Cinéclub de Niobé
Mar 10 Avr 2018 - 7:29 par niobé

» 10 débuts de films mémorables
Dim 8 Avr 2018 - 11:44 par Damman

» 2017 - Geostorm
Ven 6 Avr 2018 - 19:01 par maxi

» Missions - Serie TV
Sam 31 Mar 2018 - 11:46 par Admins

» 2017 - Au revoir, là haut - Dupontel
Dim 25 Mar 2018 - 17:54 par maxi

» Deus Ex Machina : la machine aux intrigues faciles
Sam 24 Mar 2018 - 19:10 par Damman

» 2018 - La forme de l'eau
Sam 24 Mar 2018 - 11:39 par maxi

» 2008 - Cloverfield
Ven 23 Mar 2018 - 18:54 par cocacola

» 2018- Le Paradoxe Cloverfield
Ven 23 Mar 2018 - 6:46 par maxi

» Infolettre automatique (newsletter)
Mar 20 Mar 2018 - 16:38 par Admins

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Dim 2 Avr 2017 - 7:23
Partenaires


Cinepedia

Le Cinéclub de Niobé

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Mar 21 Fév 2017 - 17:07

"Pas son genre"
En lisant le résumé j'avais cru que ce serait une comédie caricaturale et pas forcément très fine, et en fait ce n'est pas du tout ça, c'est un film tout en pudeur et délicatesse, qui aborde la difficulté des relations sociales et les différences culturelles, ainsi que les préjugés qui ne sont pas toujours là où on le croit, Emilie Dequenne dégage une énergie réjouissante; une bonne surprise finalement.


avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  Admins le Mer 22 Fév 2017 - 8:47

Bon Brice 3 Evil or Very Mad

Pourtant le film démarrait pas mal, en répétant quand même les mêmes scènes que dans l'original, mais ça ne fonctionne plus, Brice vieux ou vieilli, c'est surtout Dujardin plus mâtur et forcément moins naturel, B1 c'était Dujardin V1, celui d'"un gars, une fille", c'est à dire un acteur comique, mais ensuite il y a eu Dujardin V2, avec qqs films très sérieux, et bien sûr "The Artist" où il a définitivement gagné ses galons de grands acteurs, aussi ce retour aux sources était irréaliste et foiré d'avance, car notre regard avait changé sur l'acteur lui même, il y a un temps pour tout mon cher Jean, oublie tes facéties de jeunesse et continue ta carrière sur le mode solide, n'oublions jamais que la plupart des acteurs comiques n'ont jamais vraiment pu jouer autre chose que des comédies, dont beaucoup de navets, "de bons gros navets" alimentaires comme disait le truculent Galabru, et à contrario les acteurs "sérieux" n'ont jamais non plus vraiment essayé le comique, c'est probablement du à nos cerveaux rigides, confortablement bloqués dans des stéréotypes, on n'envisage pas de Funès dans un mélodrame, ni Delon dans "les Bronzés"

Surtout pas de Brice 4 hein Evil or Very Mad
avatar
Admins

Messages : 298
Réputation : 8
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Mer 22 Fév 2017 - 12:42

Il y a eu quelques exceptions quand même, Coluche dans "tchao pantin", entre autres.
avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Mer 22 Fév 2017 - 23:09

@niobé a écrit:"Pas son genre" …. Emilie Dequenne dégage une énergie réjouissante

Extrait :

le moment est émouvant, car à cet instant de l'histoire, le personnage est en train de prendre une décision douloureuse, même si on ne le sait que un peu plus tard.
avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Lun 27 Fév 2017 - 19:38

"Godzilla" (2014)
Bon, c'est de la grosse machinerie hollywoodienne dans ce qu'elle a de plus mauvais : un scénario sans surprises (le seul suspense n'étant pas de se demander ce qui va se passer, mais dans quel ordre les choses vont arriver), des personnages avec assez peu de relief, un héros jeune et beau qui va sauver plein de gens ….. seuls les effets spéciaux présentent un intérêt, surtout les scènes de destructions massives, les bestioles pas plus que ça par contre; évidemment ça doit perdre une partie de son attrait sur le petit écran par rapport au ciné.
Je mets ce film dans le même sac que la version de Roland Emmerich (1998), ni mieux, ni moins bien.

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Lun 27 Fév 2017 - 19:46

Je ne résiste au petit plaisir de mettre cette bande annonce que j'avais trouvé géniale à l'époque ("godzilla" - 1998) :

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  niobé le Mar 28 Fév 2017 - 19:23

"Salaud, on t'aime"
Il faut d'abord dire que de raconter un coup de foudre entre la toujours lumineuse Sandrine Bonnaire et un Johnny Hallyday avec sa tête de zombie (qu'il pourrait tourner dans "the walking dead" sans maquillage) ce n'est pas vraiment la meilleure idée du siècle, c'est même un peu dur à avaler, ensuite, ces retrouvailles d'une famille décomposée semblent durer bien trop longtemps pour susciter l'intérêt, en plus que les décors naturels sont filmés comme un reportage touristique; mais heureusement le réalisateur sait par moment briser la quiétude pour virer vers le drame et instiller quelques moments d'émotion, même si c'est un peu bref et un peu tard de mon point de vue.
Lelouch a fait des bons films, et d'autres pas terribles, celui-là est juste moyen.

avatar
niobé

Messages : 221
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cinéclub de Niobé

Message  maxi le Mer 1 Mar 2017 - 9:18

^^ le microcosme du cinéma français semble hélas emprisonné par qqs "stars" hexagonales, comme ce Johnny, qui est un bon rocker et un bon artiste sur scène, mais bon ça ne va pas au dela de notre petite France, et c'est ça le souci, ils fonctionnent encore sur cet horizon, les plus réalistes, et les plus telentueux, ont déjà pris le large: JJ Annaud, JM Jarre, Depardieu, Besson, Desplat, Dujardin, Cotillard, ... l'Art est international

Bref tout ça sent la naphtaline et le vieux roblochon...
avatar
maxi

Messages : 174
Réputation : 0
Date d'inscription : 05/06/2013
Localisation : Nimes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum