Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

2017 - Voice from the stone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2017 - Voice from the stone

Message  maxi le Dim 20 Aoû 2017 - 10:39

VOICE FROM THE STONE


Si j'ai regardé cette VOD c'est pour la délicieuse Emilia Clarke évidemment Very Happy , l'égérie de la série culte "Game of Thrones" doit bien sortir de son personnage de Daenerys Targaryen pour avoir une vie en dehors de Westeros. C'est donc avec une saine curiosité que j'ai clické sur Play.

Nous voilà donc en Italie au début du XXe siècle, chez un riche veuf inconsolable après la mort de sa femme adorée, et son fils devenu mutique depuis le décès violent et mystérieux de sa maman. Verena est une infirmière expérimentée visiblement dans la psychologie infantile, c'est sa carte de visite, sans qu'on en sache plus de sa courte vie. Sa méthode est simple, vivre au sein de la famille pour sentir et comprendre, faite de patience et d'écoute de l'enfant mais surtout de l'entourage, ici le père, mais aussi la maison, l'histoire, les proches, etc... une méthode intuitive mais fatalement sentimentale et affective.

Adapté d'un roman italien, on ne peut s'empêcher de penser immédiatement à "Rebecca", surtout que la château ressemble vraiment à un manoir anglais, il en a la vétusté, la noirceur, la mousse et les moisissures et dans ce cas précis, les bruits. La ressemblance se poursuit avec la chambre de la défunte entretenue en l'état, la garde robe intacte et même le majordome omniprésent bien qu'infiniment moins agressif que la gouvernante de Rebecca. Bref la maison est hantée par le souvenir de la défunte, dans ces conditions le deuil n'est pas prêt de se faire.

Venons en au film, franchement il est assez lent et même ennuyeux, pourtant le mystère du gamin et de ce qu'il écoute nous tiennent éveillé, Emilia s'en sort  pas mal néanmoins, même si ça n'est pas son style, difficile en effet d'échapper à son image de puissante Reine Embarassed  c'est vrai que c'est une chance et en même temps une malédiction d'avoir du succès dans un role, le personnage vous collant à la peau et nous spectateur avons bien du mal, ça rappelle les persos de Star Wars, la reine Amidala (Nathalie Portman) et surtout le pauvre Luke Skywalker (Mark Hamill) à la carrière plombée par son rôle fétiche.

Au final un bon petit film 5/10  
avatar
maxi

Messages : 104
Date d'inscription : 05/06/2013
Localisation : Nimes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum