Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le chantier du Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

Films préférés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Films préférés

Message  niobé le Dim 27 Nov 2016 - 17:33

Voilà, j'ai regroupé mes trois neurones, et fouillé dans ma mémoire, et comme j'aime bien faire des classements, voici donc ma liste du top jesaispascombien .... je n'ai pas réussi à m'arrêter, pourtant c'est loin d'être exhaustif; et en ordre chronologique.

"NOSFÉRATU" de W. Murnau (1922) : le précurseur du film d'épouvante, un classique à l'atmosphère étrange.
"LES LUMIÈRES DE LA VILLE" de C. Chaplin (1931) : le romantisme absolu.
"LE ROI ET L'OISEAU" de P. Grimault (1953) : la poésie de Jacques Prévert au service d'un joli dessin.
"PLANÈTE INTERDITE" de F. Wilcox (1956) : une histoire traditionnelle de la SF, peu d'effets spéciaux, mais tout en finesse dans la psychologie des personnages.
"LA HORSE" de P. Granier-Deferre (1970) : Une histoire brutale, taillée sur mesure pour Jean Gabin.
"LE VIEUX FUSIL" de R. Enrico (1975) : l'histoire, les acteurs, l'horreur de la guerre ... un classique indémodable.
"LES DENTS DE LA MER" de S. Spielberg (1975) : la révélation d'un réalisateur de génie, les scènes s'enchainent  à la perfection, un modèle pour les écoles de cinéma.
"POLICE PYTHON" de A. Corneau (1976) : l'archétype de la série noire, tranchant, glacial, jusque dans la musique.
"ALIEN" (n°1 à 4) de R. Scott (1979) / J. Cameron (1986) / D. Fincher (1992) / JP. Jeunet (1997) : la créature la plus réussie de la SF; petite préférence pour le 2 et le 4.
"BUFFET FROID" de B. Blier (1979) : humour glacial !
"ELEPHANT MAN" de D. Lynch (1980) : plein d'humanité, et les vues en noir et blanc des rues de Londres étaient magnifiques sur grand écran.
"HURLEMENTS" de J. Dante (1981) : jamais égalé dans l'effrayante apparence des lycanthropes, de l'horreur bien saignante.
"LE PÈRE NOËL EST UNE ORDURE" de JM. Poiré (1982) : pour ses répliques célèbres.
"TERMINATOR" (1 et 2) de J. Cameron (1984 et 1991) : une histoire bien ficelée, des effets spéciaux époustouflants (n°2), du cinéma bulldozer comme on l'aime.
"LA COULEUR POURPRE" de S. Spielberg (1985) : tellement attachant et empli de générosité, le meilleur du réalisateur selon moi (ce qui n'enlève rien à ses autres films).
"37°2 LE MATIN" de J.J. Beineix (1986) : une claque émotionnelle ... à l'époque.
"EDWARD AUX MAINS D'ARGENT" de T. Burton (1990) : beau et poétique à la fois
"NIKITA" de L. Besson (1990) : de l'action à la française, du temps où Luc Besson était virtuose de la caméra.
"IMPITOYABLE" de C. Eastwood (1992) : la violence à la fois dénoncée et poussée à son paroxysme.
"UN JOUR SANS FIN" de H. Ramis (1993) : le comique de répétition dans toute sa splendeur ... en quelque sorte.
"FOREST GUMP" de R. Zemeckis (1994) : la formidable épopée d'un gars simple.
"MINA TANNENBAUM" de M. Dugowson (1994) : une belle et tragique histoire d'amitié.
"FIGHT CLUB" de D. Fincher (1999) : étonnant et extrêmement original.
"MATRIX" de A. et L. Wachowski (1999) : un film novateur, tant visuellement que dans la narration,  avec une histoire digne d'un devoir de philo, passionnant.
"LE GÉANT DE FER" de B. Bird (1999) : une jolie histoire plutôt morale, et une bonne animation.
"AMÉLIE POULAIN" de JP. Jeunet (2001) : de la poésie à l'état pur, un film culte.
"ZATOÏCHI" de K. Kitano (2003) : le mythe du super-héros invincible à la sauce japonaise, jouissif.
"LE VILLAGE" de M. Shyamalan (2004) : celui-là, je dois être le seul à l'aimer, tant j'en ai entendu de mal, pourtant avec une histoire ou tout est suggéré, avec de jeunes acteurs formidables, et une manière originale de filmer.
"V POUR VENDETTA" de J. mcTeigue (2006) : une réflexion intéressante sur la dictature, avec des textes éblouissants.
"SUNSHINE" de D. Boyle (2007) : des scènes fortes, avec une musique inoubliable.
"BULLHEAD" de M. Roskam (2011) : le traumatisme du personnage, une violence palpable à chaque instant, une fin intense.
"WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN" de L. Ramsay (2011) : perturbant, dérangeant, terrifiant ....
"THE SNOWPIERCER" de Bong Joon-Ho (2013) : un petit tour dans le train de l'apocalypse, ça vous prend aux trippes.  

À vous ….
avatar
niobé

Messages : 178
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Films préférés

Message  niobé le Dim 27 Nov 2016 - 17:47

Dix films français dans ma liste, soit environs un tiers …. pas mal.
Je me souviens de listes dans l'ancien forum qui comportaient …. 0 films français.
avatar
niobé

Messages : 178
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Films préférés

Message  nunu21 le Lun 28 Nov 2016 - 23:09

Pas dans l'ordre chronologique ni par préférence mais comme ça me vient

Les 7 samourais : Akira Kurosawa. Vraiment besoin de m'épancher, je vais bientot y venir dans le dossier Kurosawa

La Horde Sauvage : Sam PEckinpah. Le Western dans toute sa splendeur. Crépusculaire et violent.

Star Wars : parce que j'ai grandi avec et que je les connais par coeur

New York 1997 et Los Angeles 2013 John Carpenter : Deux classiques de l'anticipation du maitre du genre

Le Syndicat du crime 1 et 2 : le roi du polar, le maitre ultime du gunfight et le charisme de Chow Yun Fat

Reservoir Dogs et Pulp Fiction : Quentin Tarantino : parce que c'est le meilleur de sa génération et que Travolta dans Pulp Fiction a trop la classe

Stalker : Andrei Tarkovski. Une adaptation géniale par un des plus grands génie du cinéma

L'aurore : Wilhelm Fridrich Murnau : parce que plus que nosferatu, c'est son vrai chef d'oeuvre

Metropolis : Fritz Lang: Un autre classique du cinéma muet

L'inspecteur Harry et ses suites : parce que Clint Eastwood est la classe

Le cercle rouge : le grand rôle du grand Bourvil; Et Melville a tout compris du film policier

La traversée de PAris : pour Monsieur GAbin et ses répliques mémorables

Les Tontons Flingueurs : Ventura, BLier, Lefebvre et les bons mots d'Audiard

Les Visiteurs, la Cité de la Peur et les 3 Freres : dans 3 styles différents la quintessence de la comédie française

La trilogie Batman de Nolan : les meilleurs films de super héros jamais réalisé

usual Suspects : parce que le coup le plus rusé qu'a fait le diable ça a été de faire croire qu'il n'existait pas


Je pourrais rajouter aussi le vieux fusil, Mortelle randonnée et Z.
avatar
nunu21

Messages : 66
Date d'inscription : 07/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Films préférés

Message  niobé le Dim 4 Déc 2016 - 18:38

"L'aurore", je ne l'ai pas vu, sans doute est-ce une lacune qu'il faudra que je répare un jour.
"les 7 samouraïs", il est passé à la télé il y a quelques semaines, j'en ai profité pour l'enregistrer, parce qu'il faut une longue soirée pour le revoir, et de préférence la veille d'un jour de repos. Laughing
Là où je suis moyennement d'accord, c'est sur "the dark knight rise", j'avais trouvé le scénario très lacunaire et assez peu crédible, surtout en comparaison avec l'opus précédent bien plus fouillé, et avec un formidable Heath Ledger dans le rôle du Joker; mais bon, je reste malgré tout un inconditionnel du "batman" d'origine, celui de Burton, en partie grâce à l'humour décalé de Jack Nickolson.
avatar
niobé

Messages : 178
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Films préférés

Message  niobé le Dim 30 Avr 2017 - 18:27

@niobé a écrit:
Spoiler:

"NOSFÉRATU" de W. Murnau (1922) : le précurseur du film d'épouvante, un classique à l'atmosphère étrange.
"LES LUMIÈRES DE LA VILLE" de C. Chaplin (1931) : le romantisme absolu.
"LE ROI ET L'OISEAU" de P. Grimault (1953) : la poésie de Jacques Prévert au service d'un joli dessin.
"PLANÈTE INTERDITE" de F. Wilcox (1956) : une histoire traditionnelle de la SF, peu d'effets spéciaux, mais tout en finesse dans la psychologie des personnages.
"LA HORSE" de P. Granier-Deferre (1970) : Une histoire brutale, taillée sur mesure pour Jean Gabin.
"LE VIEUX FUSIL" de R. Enrico (1975) : l'histoire, les acteurs, l'horreur de la guerre ... un classique indémodable.
"LES DENTS DE LA MER" de S. Spielberg (1975) : la révélation d'un réalisateur de génie, les scènes s'enchainent  à la perfection, un modèle pour les écoles de cinéma.
"POLICE PYTHON" de A. Corneau (1976) : l'archétype de la série noire, tranchant, glacial, jusque dans la musique.
"ALIEN" (n°1 à 4) de R. Scott (1979) / J. Cameron (1986) / D. Fincher (1992) / JP. Jeunet (1997) : la créature la plus réussie de la SF; petite préférence pour le 2 et le 4.
"BUFFET FROID" de B. Blier (1979) : humour glacial !
"ELEPHANT MAN" de D. Lynch (1980) : plein d'humanité, et les vues en noir et blanc des rues de Londres étaient magnifiques sur grand écran.
"HURLEMENTS" de J. Dante (1981) : jamais égalé dans l'effrayante apparence des lycanthropes, de l'horreur bien saignante.
"LE PÈRE NOËL EST UNE ORDURE" de JM. Poiré (1982) : pour ses répliques célèbres.
"TERMINATOR" (1 et 2) de J. Cameron (1984 et 1991) : une histoire bien ficelée, des effets spéciaux époustouflants (n°2), du cinéma bulldozer comme on l'aime.
"LA COULEUR POURPRE" de S. Spielberg (1985) : tellement attachant et empli de générosité, le meilleur du réalisateur selon moi (ce qui n'enlève rien à ses autres films).
"37°2 LE MATIN" de J.J. Beineix (1986) : une claque émotionnelle ... à l'époque.
"EDWARD AUX MAINS D'ARGENT" de T. Burton (1990) : beau et poétique à la fois
"NIKITA" de L. Besson (1990) : de l'action à la française, du temps où Luc Besson était virtuose de la caméra.
"IMPITOYABLE" de C. Eastwood (1992) : la violence à la fois dénoncée et poussée à son paroxysme.
"UN JOUR SANS FIN" de H. Ramis (1993) : le comique de répétition dans toute sa splendeur ... en quelque sorte.
"FOREST GUMP" de R. Zemeckis (1994) : la formidable épopée d'un gars simple.
"MINA TANNENBAUM" de M. Dugowson (1994) : une belle et tragique histoire d'amitié.
"FIGHT CLUB" de D. Fincher (1999) : étonnant et extrêmement original.
"MATRIX" de A. et L. Wachowski (1999) : un film novateur, tant visuellement que dans la narration,  avec une histoire digne d'un devoir de philo, passionnant.
"LE GÉANT DE FER" de B. Bird (1999) : une jolie histoire plutôt morale, et une bonne animation.
"AMÉLIE POULAIN" de JP. Jeunet (2001) : de la poésie à l'état pur, un film culte.
"ZATOÏCHI" de K. Kitano (2003) : le mythe du super-héros invincible à la sauce japonaise, jouissif.
"LE VILLAGE" de M. Shyamalan (2004) : celui-là, je dois être le seul à l'aimer, tant j'en ai entendu de mal, pourtant avec une histoire ou tout est suggéré, avec de jeunes acteurs formidables, et une manière originale de filmer.
"V POUR VENDETTA" de J. mcTeigue (2006) : une réflexion intéressante sur la dictature, avec des textes éblouissants.
"SUNSHINE" de D. Boyle (2007) : des scènes fortes, avec une musique inoubliable.
"BULLHEAD" de M. Roskam (2011) : le traumatisme du personnage, une violence palpable à chaque instant, une fin intense.
"WE NEED TO TALK ABOUT KEVIN" de L. Ramsay (2011) : perturbant, dérangeant, terrifiant ....
"THE SNOWPIERCER" de Bong Joon-Ho (2013) : un petit tour dans le train de l'apocalypse, ça vous prend aux trippes.  
Et je rajoute ….

"GRAVE" de J. Ducournau (2017) : un des films les plus surprenant de ces dernières années, un mélange des genres qui fascine en même temps qu'il met mal à l'aise.
avatar
niobé

Messages : 178
Date d'inscription : 11/09/2016
Localisation : Blois

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum