Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le chantier du Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

1989 - Glory - E Zwick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1989 - Glory - E Zwick

Message  Admins le Lun 19 Sep 2016 - 21:37


G L O R Y



Edward Zwick - USA - 2H
fiche Wiki


Distribution:
Matthew Broderick: Col Robert Gould Shaw
Denzel Washington: Trip
Cary Elwes: major Cabot Forbes
Morgan Freeman: Sergent John Rawlins
Jihmi Kennedy: Jupiter Sharts
Synopsis
Aux USA pendant la guerre de secession, la création d'un des premiers régiments noirs, à force d'efforts, ils depasseront leur statut d'esclave pour acquerir celui de citoyen, un parcours passant par le prix du sang.








A quoi tient donc la gloire et le succès d'un film, c'est assez mystérieux en fait. Voila un film de 1989, nominé 5 fois aux oscars avec 3 prix remportés, et qui pourtant n'est guère passé à la postérité. Pourtant la musique, primée, est superbe, la photo primée, est superbe, Denzel Washington, oscarisé, est brillant et rajoutons y les prestations remarquables de Matthew Broderick, Morgan Freeman et Cary Elwes, bref tous les ingrédients qui en font un excellent film.

Inspiré de faits réels, il narre ce qui fût à priori une simple expérience, créer un régiment d'anciens esclaves noirs qui ne devaient en fait servir que d'arme politique, mais qui en décidèrent autrement. Envers et contre tous, le Colonel Gould Shaw déploiera toute son énergie pour que ces "nègres" soient respectés en devenant de vrais soldats et pas une banale vitrine de bonne conscience.

On sait le succès qu'eûrent Denzel et Morgan, et c'est vrai qu'ils sont excellents, le sujet les a probablement motivé, après tout c'est leur histoire, celle des noirs américains, tous descendants d'esclaves. Aussi je tiens surtout à souligner la performance de Matt et Cary, 2 acteurs qui n'ont pas eut une carrière remarquable malgré ce très beau film qui aurait pu les projeter vers des sommets, c'est probablement leur meilleure prestation. On peut dire que cette "expérience" à priori cosmétique aura au final changé la vision du peuple noir, bien sûr de la part des blancs, mais aussi et surtout à leur propres yeux, il suffit de voir la joie et les yeux humides des enfants qui les regardent défiler. C'est ce qu'on appelle la valeur de l'exemple et la puissance révolutionnaire de l'héroïsme. Bon évidemment leurs problèmes avec le racisme n'étaient pas près de finir, mais disons que ce fût leur entrée tonitruante sur le chemin de leur dignité...


- compte commun du forum -
avatar
Admins

Messages : 333
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum