Forum Cinéma et Séries
Bienvenue dans le Salon des Cinéphiles ;-)

Rejoignez nous

2013 - my sweet pepper land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2013 - my sweet pepper land

Message  maximumuse le Sam 25 Oct 2014 - 6:58

MY SWEET PEPPER LAND
Hiner Saleem - 2013 - Kurdistan-Fra-Ger



Durée: 95 min
Acteurs principaux:
Golshifteh Farahani : Govend, l'institutrice
Korkmaz Arslan : Baran, le commissaire

Synopsis:
Kurdistan après la chute de Saddam Hussein, la trajectoire de 2 kurdes "modernes" qui veulent échapper aux archaïsmes moyen-ageux et que le hasard fait se retrouver dans un des endroits les plus reculés du pays, ils se heurteront frontalement aux traditions, une confrontation violente et terrible.


mon avis:
Encore un film qui ne vient pas d'Hollywood mais du Kurdistan, si si, vous avez bien lu, bon il est co-produit par ARTE mais le réalisateur, les acteurs et le sujet sont 100 % Kurdes. Je le dis de suite j'ai adoré, d'abord la découverte du pays, des coutumes, même si c'est limité c'est quand même impressionnant d'arriérations, et puis les 2 acteurs principaux qui sont très bons, notamment la Franco-Iranienne Golshifteh Farahani qui est délicieuse.

Je préviens d'emblée que le film évite totalement de parler religion, qui demeure pourtant l'archaïsme universel, n'en déplaise à certains, mais il se concentre plutôt sur les traditions, le patriarcat, la machisme, une terrible domination des hommes, totale et indiscutable et cette horrible tradition des mariages arrangés, et puis ce fameux "honneur" qui interdit toute dérive, toute liberté sexuelle hors du mariage. Un tableau qui devrait faire réfléchir les crétins qui prétendent implanter la démocratie d'un coup de baguette magique ou plutôt à coup de missiles tomahawk.

Au fil des minutes j'avais l'impression d'assister à un western Kurde, le nouveau commandant étant un genre de shériff parachuté dans un territoire régi par des lois locales et dominé par un seigneur ancestral, on pense très vite au "train sifflera 3 fois", surtout avec ces hommes armés, leurs sales gueules, leurs chapeaux et leurs chevaux, ... sauf que nous sommes au XXIe siècle.

A coté de la lutte des modernes pour ouvrir l'école, instaurer le droit national, l'institutrice et le policier, véritable croisés civilisateurs, se construit l’idylle prévisible entre ces 2 là, toute en douceur, en délicatesse, toute en patience et avec un très grand respect, peu de mots, mais des actes forts, de petits gestes et qqs beaux regards qui génèrent l'amour entre eux.Du calme, de la lenteur et du silence,  avouons qu'on a perdu cette pudeur, ce romantisme, ça fait du bien et c'est très beau, comme quoi évolution ne signifie par toujours progrès,...


le Far-West au XXIe siècle

Dans cet univers on ne voit et n'entend que les hommes, hiérarchisés comme ce fût le cas ici avec le père, le frère aîné, la famille soudée autour de ce système, exerçant un contrôle total sur les femmes jusqu'au mariage, malheur aux pucelles ! hormis l'instit et la mère du flic on ne voit aucune femme, jusqu'à rencontrer des résistantes turques, une impressionnante bande d'amazones, de "putes" comme les appellent les maaales du coin,... la lutte des femmes est décidément loin d'être finie !

Au total ce fût une très bonne surprise, la musique étant elle aussi savamment métissée avec des thèmes traditionnels, du classique, du rock et même de l'harmonica à certains moments très western. Une totale réussite que je vous recommande

7/10

avatar
maximumuse

Messages : 310
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://cinema.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum